Johan Hendrik Weissenbruch · Reproductions d'Art 

Johan Hendrik Weissenbruch (1824-1903), également connu sous le nom de Jan Hendrik Weissenbruch est un peintre néerlandais de l'école de La Haye. Il est en particulier connu pour ses aquarelles.

En 1849, deux ans après sa première exposition, le Musée Teylers de Haarlem acquit un de ses paysages panoramiques. Cependant, ce succès précoce n'a pas duré très longtemps. Malgré le prestige qu'il avait gagné parmi ses collègues, il n'a obtenu la reconnaissance publique que vers la fin des années 1880. Au cours de cette période intermédiaire, Weissenbruch a évolué de peintre caractéristique du romantisme néerlandais à l'un des meilleurs représentants de l'école de La Haye. Ses vivants paysages de dunes l'ont conduit à la réalisation d'une série d'impressions atmosphériques des polders néerlandais, dans laquelle l'artiste a accordé une attention particulière à sa représentation du ciel nuageux avec sa lumière et ses ombres et sa dynamique des vents permanents.

Weissenbruch aimait travailler en plein air dans la campagne. Il trouvait habituellement ses sujets dans la région de La Haye, où il a vécu, et il allait rarement loin de chez lui. Cependant, en 1900, à l'âge de soixante-dix ans, il a fait un voyage à Barbizon où il a peint sa célèbre scène de la forêt. Le voyage à Barbizon a été une sorte de pèlerinage pour lui, car dans cette région les peintres français, aux alentours de 1830, ont commencé à peindre en plein air.

Johan Hendrik Weissenbruch